Namur / 18-03-2019 /

Ils étaient 12.000 manifestants dans les rues de Namur pour une Wallonie solidaire.

  1. Le guide des dépenses éligibles des associations actives dans l’insertion socioprofessionnelle (MIRE, CISP, PMTIC, SAACE) vise la diminution de certaines subventions de fonctionnement.
    Dans le viseur : des milliers d’emplois. A terme, toutes les ASBL risquent d’être concernées.
  2. Réforme des APE (aides à la promotion de l’emploi)
    Dans le viseur : 3.500 emplois toujours menacés et, à l’avenir, une marchandisation des services publics et de l’associatif.
  3. Attaques contre les services publics et leurs agent.e.s
    Dans le viseur : les institutions provinciales, les CPAS, les transports en commun…

Et puis quoi ENCORE ?
Si on laisse faire, le gouvernement wallon va détruire de nombreux emplois et services dans l’aide aux personnes, l’insertion socioprofessionnelle, la santé, les transports publics, l’accueil de l’enfance, la culture, les institutions provinciales et CPAS, le sport, la jeunesse…

La stratégie est simple : affaiblir ces secteurs pour mieux justifier leur privatisation.
Ce n’est pas la société que nous voulons.
Gardons une Wallonie solidaire au service de ses citoyennes et citoyens !

Dominique Botte / Krasnyi Collective