Bruxelles / Charleroi / 14-06-2020 / 

A l’appel de la Santé en lutte, et malgré une interdiction de rassemblement, plusieurs centaines de soignant.e.s, patient.e.s et soutiens se sont rassemblé.e.s au pied du Ministère de la Santé pour dénoncer les conditions de travail qui sont aussi les conditions dans lesquelles les soins sont donnés. Des actions ont eu lieu à Charleroi, Namur et Liège.

Communiqué de la Santé en lutte : 

– Parce que Maggie de Block a cru qu’elle pouvait nous réquisitionner comme des pions, tournons-lui le dos.
– Parce que Sophie Wilmès ose dire qu’elle écoute et comprend la souffrance des soignant·e·s après avoir amputé le budget de la santé de 900 millions d’euros, tournons-lui le dos.
– Parce que l’Etat a laissé mourir nos ainé·e·s dans des conditions inhumaines, tournons-lui le dos.
– Parce que nous sommes en colère contre la gestion de cette crise et la mise en danger systématique des travailleur·euse·s de première ligne, tournons-leur le dos.
– Parce qu’on nous a envoyé soigner sans matériel, sans masque, sans effectif suffisant, tournons-leur le dos.
– Parce que le gouvernement a minimisé les risques pour pouvoir rationner le matériel de protection, tournons-lui le dos.
– Parce qu’ils ont maintenu l’activité économique tant qu’ils le pouvaient, au péril de nos vies, tournons leur le dos.
– Parce qu’on ne fait pas de bénéfices ni d’économies sur la maladie, tournons le dos à la marchandisation !
– Parce que la sécurité sociale n’est pas une variable d’ajustement, tournons le dos aux politiques d’austérité !
– Parce que nos dirigeants nous traitent avec mépris, rassemblons-nous pour leur tourner le dos.

Ce monde politique et ses ambitions financières ne nous représentent pas !
Contre le retour à l’anormal renversons la table de monde marchand pour construire un « après » plus juste, plus humain, plus démocratique, plus égalitaire.
Luttons pour un accès à des soins de qualités pour toutes et tous.
Luttons pour un renforcement de nos métiers et de nos salaires, pour une révision des normes d’encadrement, pour une démocratie dans nos institutions de soins, pour plus d’effectifs, pour des contrats stables, pour une santé basée sur l’humain plutôt que sur les chiffres, pour une sécurité sociale forte, …

Nos revendications : https://lasanteenlutte.org/nos-revendications/

Jérôme Peraya / Dominique Botte  Krasnyi Collective