Ce dimanche 9 février, des activistes du collectif Anonyme ont mené une action en soutien au militant politique belge Bahar Kimyongür. Les activistes ont déployé une banderole sur un des piliers de l’Atomium pour dénoncer la complicité de la Belgique sur l'affaire Bahar. Plus bas, le communiqué du collectif Anonyme.

Alex GD / Collectif Krasnyi

_AGD7618-1 _AGD7628-2 _AGD7640-3 _AGD7649-4 _AGD7667-5 _AGD7679-6 _AGD7703-7 _AGD7714-8 _AGD7715-9 _AGD7727-10 _AGD7744-11 _AGD7755-12 _AGD7763-13 _AGD7789-14

Communiqué du Collectif Anonyme:

"Non à l'extradition de Bahar Kimyongür vers la Turquie !

Ce dimanche 9 février le collectif anonyme à débuté le "free Bahar tour" en déployant une banderole sur l'un des piliers de l'Atomium. Nous voulons que la Belgique mette fin à la répression grandissante qui s'abat sur les mouvements sociaux sur son territoire mais aussi qu'elle refuse de collaborer avec les dictateurs en leur livrant des militants.

Bahar Kimyongür est un ressortissant belge qui dénonce sans relâche les violations des droits de l'homme en Turquie. Sauf à considérer qu'énoncer une opinion critique est un délit, M. Kimyongür n'a jamais contrevenu à la loi. Pourtant, la Turquie s'acharne à criminaliser son engagement citoyen et exige son extradition.

Depuis plus d'une décennie, Bahar Kimyongür subit un véritable harcèlement judiciaire. Cela a commencé en Belgique où, au terme de quatre procès et de trois Cassations, il a été totalement acquitté par la justice belge. Cela s'est poursuivi aux Pays-Bas, où les juges néerlandais ont refusé de donner suite à un mandat d'extradition délivré par la Turquie et l'ont innocenté de toutes les accusations portées contre lui.

Or c'est sur la base du même mandat extraditionnel turc que, en 2013, M. Kimyongür a été interpellé et emprisonné en Espagne puis en Italie.
Il reste ainsi sous la menace permanente d'une extradition vers la Turquie.

Cette situation est intolérable. Nous refusons l'extradition de Bahar Kimyongür et exigeons que cessent les poursuites à son encontre.
Sa vie est en danger et notre liberté d'expression à tous est en jeu.

La Belgique doit protéger
Bahar Kimyongür
Militer n'est pas un crime !

Nous invitons tous le monde à signer la pétition( cfr:www.freebahar.com) et à exposer partout affiches , banderoles, dessins , pour que partout on parle de bahar et de la menace qui pèse sur les liberté d'expression et d'association."