Ce Lundi 18 février, à l'appel de la JOC (les Jeunesses Ouvrières Chrétiennes), plusieurs organisations se sont rassemblées Place Saint Jean pour dénoncer les "sanctions administratives communales".

"La ville de Bruxelles se sert des Sanctions Administratives Communales (SAC) pour censurer la liberté d'expression et de manifestation. Cette situation anti-démocratique est inacceptable." expliquait la JOC.

La police n'ayant pas autorisé ce rassemblement a malgré tout toléré celui-ci tant que les manifestants restaient parqués sur la petite place où ils s'étaient donnés rendez-vous. Une partie des 150 personnes présentes a tout de même pris la rue, encadrée par les forces de l'ordre, veillant bien à ce qu'aucun manifestant ne s'approche de l'hotel de ville de Bruxelles où se terminait le conseil communal de la ville.

Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi