Ils étaient plus de 2.000 a être venus exprimer leur colère ce vendredi 29 janvier à Namur face au projet de licenciement d'ArcellorMittal, géant de l'industrie métalurgique qui emploie prêt de 3.000 à Liège. Le cortège des manifestants a rapidement été stoppé par un cordon de policiers, ce qui a eu pour effet d'aviver l'exaspération des métallos. S'en est suivi jets de pierres contre jets d'autopompe.  Les métallos ne comptent pas en rester là et prévoit d'autres actions dans les semaines à venir.

Nelson De Vos / Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi