Paris / 28-06-2016 /

Une fois de plus, les manifestants ont été bloqués par les forces de l’ordre ce mardi 28 juin à Paris. Dans le cadre du mouvement contre la loi travail, la répression et les intimidations de la part des CRS se multiplient.

Hier, il s’agissait d’un contrôle systématique d’identité de tous les potentiels manifestants, bien loin pourtant du lieu de rassemblement. Ainsi, alors que certains opposants à la loi s’étaient réunis pour discuter d’une alternative à la « promenade » imposée à la Bourse du travail, tous se sont faits encercler par les CRS. Condition pour en sortir: se soumettre à une fouille et un contrôle d’identité. Collectivement, ils ont refusé de le faire. Et se sont fait rejoindre par certains participants à la manifestation. de l’autre côté du cordon policier. Finalement, ce sont ces derniers qui se sont retrouvés encerclés par le soutien venu de toute part.

Un de nos photographes était présent, toute la presse indépendante est, elle aussi, soumise systématiquement à des fouilles et des intimidations (sans parler de tous ceux qui ont été blessé du fait de la répression). Notre collègue n’a pas été épargné.

Les CRS envoyés sur le terrain semblent être pour une grande majorité de très jeunes policiers à peine formés envoyés pour se faire les dents sur des manifestants pacifiques (qui à force d’être cognés, risquent de ne plus le rester). Mais cette violence n’arrêtera pas la détermination de ceux qui luttent depuis des mois maintenant. Bien au contraire, elle ne fait que les renforcer.

Laure Miège / Ben Art’Core / Krasnyi Collective