Paris / 09-04-2016 /

En France, plus de 200 manifestations et rassemblements, à l’appel de quatre syndicats (CGT, FO, Solidaires, FSU) et trois organisations jeunesse (UNEF, UNL, FIDL), ont eu lieu contre le projet de loi sur la réforme du code du travail.

Dans la capitale, ils étaient à nouveau très nombreux et très motivés dans une manifestation unitaire qui rassemblait lycéens, salariés du privé, du public, retraités, sans papiers, …

Le gouvernement a peur de ce mouvement et il a choisi d’utiliser son arme principale pour répliquer : la répression. En effet, celle-ci, les lycéens et étudiants l’ont découverte brutalement depuis le début de leur lutte. Arrestations arbitraires, violences policières incessantes lors des blocages de lycées, procès… Bref tout est fait pour essayer de casser la mobilisation. Hier encore, lors de la manifestation, les forces de l’ordres ont systématiquement provoqué et attaqué le cortège.

Quoiqu’il en soit, la discussion va bon train au sein des coordinations étudiantes et lycéennes, dans les syndicats sur la façon d’amplifier la mobilisation dans les semaines qui viennent. A suivre …

Karim Brikci-Nigassa / Krasnyi Collective