Toulouse / 07-06-2019 /

Témoignage de parent délégué de l’école élémentaire Georges Hyon en grève

« Ce qui se passe, c’est par rapport à ce que l’on a entendu, notamment le fait que les directeurs des collèges devront dorénavant s’occuper (budget et décisions concernant les activités et sorties) des écoles primaires et dès la maternelle :

Création des supers établissements des savoirs fondamentaux, les EPSF. Fusion écoles-collège de secteur sous la direction du-de la principal-e et d’un-e adjoint-e spécialement dédié-e au primaire.

Mise sous tutelle du premier degré par les collèges, avec la création d’un statut de chef·fe d’établissement chargé·e des classes du premier degré, exerçant sous l’autorité du·de la chef·fe d’établissement dans le collège

Nous ne sommes absolument pas d’accord avec ça.

Ainsi que l’interdiction du port des signes religieux lors des sorties scolaires, c’est clairement identifié « femmes voilées » pour les mamans de nos quartiers car ce sont essentiellement elles qui font les sorties avec les enfants. Si on nous enlève les mamans avec l’hijab, qui est-ce qui va les accompagner ? On va priver nos enfants de sortie !

Mais aussi le fait qu’il y a beaucoup de professeurs des écoles en grève comme ici ou ça fait près d’un mois qu’il y a certaines classes où il n’y a pas de cours.

Donc on a dit à tous les parents qu’on bloquait l’école élémentaire et primaire pour essayer de faire bouger un peu cette loi.

D’ailleurs, personne ne nous a rien expliqué. Nous sommes quand même les premiers concernés par l’éducation de nos enfants. Rien des médias ni des politiques. Il y a eu une réunion d’enseignants pour nous alerter sur cette loi Blanquer mais c’est tout. Bien sûr qu’ils n’en parlent pas parce qu’ils savent que les gens vont rebondir.

Rencontre avec le rectorat.

Thèmes abordés:

Interdiction du port du voile en sortie scolaire.
Dédoublement en CP et CE1, du coup plus d’éléves dans les classes de CE2, CM1 et CM2.
Scolarité obligatoire à 3 ans : financement des écoles privé par le public.
Accompagnement mutualisé = Diminution du nombre d’AVS (auxiliaire de vie scolaire)
Épreuve du Bac dans les établissements et plus national = pas les mêmes épreuves, pas les même Bac
Cités éducatives = les chef d’établissements du secondaire vont devenir les supérieurs hiérarchiques des écoles primaire et décider des dépenses dans les écoles du premier degré.

Nous avons rencontré la rectrice qui nous a répondu sur nos craintes mais nous savons pertinemment que ce n’est que de la langue de bois. Mais on va attendre son retour à nos questions sinon nous continuerons de bloquer les écoles voire le rectorat ! »

Ben Art’Core / Krasnyi Collective