Ce jeudi matin, les travailleurs de Caterpillar, à Gosselies, ont tenu plusieurs piquets de grève devant les portes de l’usine.  Ils ont, en effet, décidé, la veille, d’une grève de 24h en front commun pour s’opposer au plan de licenciements de 1400 d’entre eux, annoncé par la direction.

Par leur action, les ouvriers ont voulu dénoncer haut et fort les mensonges amenés comme prétextes par leur patron pour justifier ce bain de sang social.

Sur le piquet, des travailleurs de boites sous-traitantes étaient également présents en solidarité. C’est le cas notamment de Sodexo ou encore Cediwal, directement concernés eux aussi par les pertes d’emplois annoncées. Effectivement, si une entreprise comme Caterpillar se séparait de près de la moitié de son personnel, il est évident que les boites travaillant pour celle-ci, seraient eux-mêmes inévitablement poussées à la même logique.

Pour les ouvriers présents, cette grève n’est donc qu’un début, le combat continue.

Krasnyi sera présent à leur côté durant chaque étape de leur lutte.

Karim Brikci / Collectif Krasnyi