Dimanche 10 août, une vingtaine de personnes se sont rassemblées sur le futur lieu de la prison pour récolter les patates enfin mûres et construire une cabane. Certaines personnes restent dormir cette nuit sur place, peut-être dans l'optique d'une future occupation politique du lieu.

Alex GD / Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi