Namur / 17-04-2019 /

A quelques semaines des élections, une 15 organisations du réseau de soutien à l’agriculture paysanne, avec des paysan-ne-s et leurs allié-e-s, se sont rassemblé-e-s devant le Parlement wallon pour :

  • Rappeler que le modèle alimentaire dominant détruit la planète et l’agriculture paysanne, chez nous comme au ‘sud’.
  • Exiger une politique agricole cohérente : la réforme de la PAC doit avoir pour premier objectif de soutenir l’agriculture familiale et paysanne et non l’agrobusiness qui détruit notre climat.
  • Aussi, il est impératif de refuser les accords de libre-échange, qui accroissent le pouvoir des transnationales de l’agroalimentaire et mettent les producteurs-rices du monde entier en concurrence, nuisant à leur dignité, à l’environnement et à la qualité de notre alimentation.

Au vu du refus de la ville de Namur quant à l’organisation d’un action symbolique, une action de désobéissance civile a donné lieu à la plantation de plans de pommes de terre aux pieds de la citadelle.

Dominique Botte  / Krasnyi Collective