Ce sont plusieurs milliers d’indignés qui descendirent spontanément dans la rue le 13 juillet au soir suite à l’annonce des coupes budgétaires à hauteur de 65 milliards décidées par le gouvernement de Mariano Rajoy.

Les manifestants, pour la plupart des étudiants, se retrouvèrent devant le siège du Parti populaire où ils furent accueillis par les policiers anti-émeutes qui tentèrent immédiatement de les disperser.

Bien décidés à faire entendre leur voix, ils s’élancèrent sur les grands boulevards où le vrombissement de l’hélicoptère policier en survol fut rapidement couvert par les slogans et les klaxons des automobilistes solidaires.

Nelson De Vos / Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

 

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Les manifestations quasi quotidiennes connurent leur apogée le 19 juillet journée durant laquelle des centaines de milliers de personnes protestèrent dans plus de 80 villes d’Espagnes contre la politique de rigueur du gouvernement qui touche de plein fouet les services publiques, les étudiants ainsi que les chômeurs.

A Madrid, ce fut une véritable marée humaine qui marcha sur la Puerta del Sol.

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

Madrid 2012 © Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi