Nelson De Vos / Collectif Krasnyi

Près de 20.000 personnes ont défilés ce dimanche 11 novembre dans les rues de Genk pour apporter leur solidarité avec les travailleurs de Ford. Cette « marche pour l'avenir » avait en effet pour but de protester contre la fermeture et la délocalisation de la production de l'usine Ford vers Valence, ce qui aura pour conséquence la perte de 10.00 emplois dans la région, tous secteurs confondus.

Après un parcours de deux kilomètres, la marche a symboliquement pris fin aux mines de Winterslag, une manière de souligner le passé ouvrier agité de la région.