Le 17 novembre, à Notre Dame des Landes, près de Nantes, 45000 personnes ont manifesté contre le projet d’aéroport international. Habitants des environs, écologistes, anticapitalistes, … tous se sont réunis pour dénoncer le projet de la multinationale Vinci et de participer à une action de réoccupation. En effet, des activistes ont commencé à occuper les lieux depuis 2009 pour empêcher que cet aéroport (doublon, il en existe un efficient à 40 km) ne puisse être construit. Ceux-ci avaient été violemment délogés deux semaines auparavant. C’est pourquoi, cette marche visait non seulement à démontrer le soutien aux occupants, mais également à élargir cette occupation. Ainsi, des cabanes, des habitats, des espaces collectifs ont été reconstruits avec du matériel  fourni par les habitants et les paysans des environs. 500 personnes ont ainsi pu investir l’espace créé.

Depuis, la lutte continue et depuis quelques jours la répression s’accentue.

Marieau Palacio / Collectif Krasnyi