Bruxelles / 22-04-2018 /

Ce dimanche 22 avril a eu lieu le rassemblement annuel des « Pro life » à Bruxelles. Pro life est un mouvement réactionnaire qui lutte contre l’avortement, la procréation médicalement assistée (PMA) et l’euthanasie. Ils sont également proches de la Manif pour Tous, connue pour ses discours homophobes et transphobes, et font partie des groupes qui, en Europe, pratiquent la désinformation sur l’avortement et harcèlent devant les centres de planning familiaux.

Le collectif « Haricot rouge » a perturbé la Marche pour la « vie » afin de protester contre ces discours réactionnaires. Des militant·e·s, vêtu·e·s de rouge et portant des pancartes, se sont couché·e·s devant le cortège « pro life » pour s’opposer à leurs propos et symboliser les dangers d’une quelconque remise en question du droit à l’avortement. Rendre l’avortement illégal, en contraignant sa pratique, c’est mettre en danger et synonyme de mise en danger. Une femme meurt toutes les 9 minutes dans le monde des suites d’un avortement clandestin !

Alors que le collectif menait une action non violente, la police a nassé les activistes qui ont été arrêté.e.s sans ménagement et amené.e.s au poste pour une arrestation administrative, pendant la manifestation.

Jérôme Peraya / Krasnyi Collective