10-02-2015

Le groupe EBOLA organisé au sein du Front des Migrants a bloqué toute la journée la rue de la Loi devant le cabinet du Premier Ministre pour demander un moratoire aux expulsions et un titre de séjour.

Karim Brikci-Nigassa / Collectif Krasnyi

Communiqué :

Des milliers de sans-papiers vivent, aujourd’hui, en Belgique dans le reniement, l’incertitude, l’insécurité, car sans droits. Ne serait-il pas temps de les écouter et de leur offrir des solutions dignes d’un Etat de droit et démocratique ?

Alors que Théo Francken a envisagé la possibilité de régulariser par le travail des personnes venant de l’étranger et qui paieraient, donc, leurs impôts à l’étranger, il paraît aberrant qu’aucune véritable solution n’ait été dégagée pour ces centaines d’étrangers se trouvant déjà sur le territoire belge. Ces personnes qui n’espèrent qu’une seule chose : que leur situation soit régularisée et qu’il soit mis fin à la situation de non-droit dans laquelle elles se trouvent. 

Ainsi que l’a souligné Didier Gosuin, « 51 % de la main d’œuvre dans la construction ne réside pas en Belgique », il faut donc allez chercher ailleurs, alors même que, se trouvent, sur notre territoire, des centaines de personnes prêtes à investir ces secteurs, mais à qui tout travail est refusé.

Le Front d’Actions des Migrants a soutenu et continue de soutenir ces personnes afin de faire entendre leurs voix, notamment en manifestant et en rencontrant des personnalités influentes, des responsables politiques et les responsables des administrations concernées. Tout cela les laisse manifestement insensibles. 

Par ailleurs, nous ne céderons pas à la suggestion tacite qui nous est faite et qui consiste à attendre, silencieusement, l’enfermement puis l’expulsion de ces personnes vers leur pays d’origine. 

Nous continuerons donc à nous mobiliser et à manifester de manière de plus en plus intensive, tant qu’aucune solution, satisfaisante et respectueuse des droits et libertés fondamentaux reconnus à tout individu, n’aura été dégagée.

Le Front d’actions des Migrants : CRER, Resf, MRAX, Kids Parlement, Voix des sans papiers, Collectif 2009, Groupe Ebola, Collectif des Afghans et Comité de soutien de l’occupation