Le dimanche 17 novembre 2013, cela faisait 1 an que la ZAD (Notre Dame des landes) organisait sa grande manifestation de réoccupation. Cette action avait pour but de reprendre possession des terres convoitées par VINCI et l'Etat Français, d'où les Zadistes avaient été récemment expulsés.

La Zad un an aprés. La police, impuissante face aux opposants, s'est retirée fin avril. Depuis, des dizaines d'initiatives (agricoles, artistiques, sociales, communautaires,…) visant à repenser notre monde, à vivre différemment, plus en accord (et respectueusement) avec ce et ceux qui nous entourent, ont vu le jour en ce lieu.

Pierre Vanneste / Collectif Krasnyi

 

Au nord de Nantes, située entre les communes de La Paquelais, Vignieux de Bretagne et Notre dames des landes, se trouve la ZAD.

Zone d'Aménagement Différé pour l'Etat Français et VINCI (BTP), chargés de la construction (sur ces terres) du nouvel Aéroport Grand Ouest (AGO ).

Mais la ZAD, c'est aussi et surtout une Zone A Défendre pour ses occupants, qui investissent les lieux et veulent dénoncer ce type de grand projet très coûteux pour la collectivité, nocif pour l'environnement et uniquement rentable pour les grosses entreprises qui exploiteront le site. Avant tout un lieu où l'on vit, et par là même, qu'on lutte.

"Laboratoire expérimental de vie" à ciel ouvert, on vit, construit et se nourrit avec ce qui nous entoure : Cabane dans les arbres ou squat d'anciennes bâtisses, récup' de matériaux de construction ou de bouffe de supermarchés, potagers ou cueillettes sauvages et de saison,…

Un esprit punk et une philosophie écologiste autonome anime les occupants de la zad. Chacun s'investit dans les lieux à sa manière, selon ses envies, ses observations du quotidien, ses connaissances.

On essaie d'oublier Babylone et son vieux monde, la modernisation et la concurrence qui nous gouvernent, la précarisation et les inégalités qui en découlent.

De ce lieu, je ne peux bien sûr en parler que de mon point de vue, de ce que j'y ai vécu et échangé. Chaque personne a sa propre vision/version des lieux, qui viendra, avec toutes les autres, compléter la mienne, en la contre-disant,… ou non.

Pierre Vanneste