Bruxelles / 11-01-2017 /

Retour sur l’occupation du Keelbeek à Haren. Suite au jugement de hier, les occupants sont menacés d’expulsions. Ils comptent encore résister tant qu’il le faudra, contre la destruction de la nature et contre la construction de la méga-prison. Le comité de Haren et l’ASBL Respire ont lancé un site internet harenobservatory.net présenté comme observatoire de la prison de Haren.

Certaines photographies de l’article tentent de montrer comment la nature fusionne ou reprend ses droits sur le terrain et inversement comment l’homme, ici les occupants, peut fusionner avec elle. « Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend »

Alex GD  /  Krasnyi Collective