21-06-2015

Des milliers de personnes se sont réunies ce dimanche 21 juin pour démontrer leur soutien à la population grecque dans sa résistance face à l’austérité et au diktats de la Troika (plus de 5000 personnes selon les organisateurs). Cette manifestation rejoint de nombreuses autres qui ont pris place partout en Europe, à Paris, Londres,…

Ces mouvements de solidarité et cette manifestation en particulier tendent à dénoncer les politiques austéritaires qui prennent place partout en Europe et qui, certainement en Grèce ont démontré leur totale inefficacité. « Non à la dette illégitime! », « Résistance internationale contre l’Europe du capital! », étaient certains des slogans scandés aujourd’hui dans les rues de la capitale Européenne.

Alex Trimboli / Karim Brikci-Nigassa / Collectif Krasnyi

Appel de la Plateforme « Avec les Grecs » 

La Grèce est la preuve concrète que les politiques d’austérité et de précarisation ne fonctionnent pas. Six années de coupes budgétaires sans précédent, de désinvestissement dans le secteur public et de politique salariale régressive ont conduit le pays au chaos. L’économie a reculé de 25% par rapport à 2010, la pauvreté a explosé, le taux de chômage est désormais de 26%, un jeune sur deux se retrouve sans travail, les services publics et le système de santé ont été démantelés…

Il faut absolument changer de cap. Poursuivre dans la même voie ne conduirait qu’à aggraver les inégalités et le chômage en Grèce. Or le même danger menace tous les autres pays de l’Union européenne.

Partout, il est donc nécessaire de donner la priorité à l’emploi, au redéploiement économique, via l’investissement public et des politiques de redistribution.

C’est pour réaliser ces tâches que les électeurs grecs viennent d’élire un nouveau gouvernement. Face à l’UE qui refuse de respecter ce choix démocratique, nous devons exprimer notre soutien sans faille au peuple de Grèce et exprimer notre opposition à ceux qui cherchent à lui imposer les mêmes recettes néolibérales : toujours plus d’austérité, toujours plus de chômage, toujours plus d’inégalités. La Grèce ne sortira du piège de l’endettement continu qu’en empruntant une voie qui, notamment, combattra la corruption et les injustices inacceptables du système fiscal.

La Grèce a le droit de rétablir les conventions collectives et le Code du travail démantelés par la Troïka ; la Grèce a le droit de prendre des mesures sociales d’urgence pour combattre la pauvreté et d’arrêter les privatisations ; la Grèce a le droit, comme tous les autres peuples d’Europe, de faire un audit de sa dette publique et d’exiger l’annulation des dettes illégitimes.

Contre le chantage des institutions néolibérales, marquons notre solidarité avec la Grèce, avec les mouvements sociaux, syndicaux et antifascistes – qui nous montrent à quel point des alternatives progressistes sont nécessaires en Europe.

OUI, une autre voie est possible – pour le bien de tous et de toutes, dans une vision de progrès économique et de justice sociale.

Les organisations et collectifs qui voudraient signer cet appel sont priés d’envoyer un message dans l’inbox. Merci!

PREMIERS SIGNATAIRES :

Alter Summit Belgium, ACIDe, Acteurs des temps présentsD19 20HART BOVEN HARDTout Autre Chose

FGTB Federale, La Centrale Générale FGTBDe Algemene Centrale ABVVACOD-vrtCGSP WallonneCSC Bruxelles Hal Vilvorde – Priorité aux travailleursMouvement Ouvrier ChrétienJOC BruxellesMétallos MWB-FGTB , Solidaris – Mutualité SocialisteCne-Gnc / Centrale nationale des employés

Attac Wallonie-Bruxelles, Attac Vlaanderen, Ander Europa, CADTM Belgique, Intal Globalize Solidarity, Femmes Prévoyantes Socialistes, Fewla, Vrede vzw, ZIN TV , Initiative Solidarite avec la Grèce qui Résiste, CNAPD asbl, Global Social Justice, Vie Féminine Bruxelles, Allileggya Koinotita, Corporate Europe Observatory, la Plate-forme d’action Santé et Solidarité/Actieplatform Gezondheid en Solidariteit et le Centre Bruxellois de Promotion de la Santé (CBPS), Appel pour une école démocratique (Aped), Europe4PeopleRéseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté15M Bruselas , Iniciativa Cuba Socialista Solidarité Socialisteensemble.be – collectif solidarité contre l’exclusion, Constituante.be, Cumbre de los Pueblos Brussels

SYRIZA Belgique,PTB/PVDA,Ecolo, PSL/LSP, ROOD!, Mouvement VEGA,Comunisti Belgio (Federazione Comunista del Belgio)Parti Humaniste (Belgique)LCR / SAPLigue Communiste des Travailleurs – Communistische WerkersbondParti CommunisteVonk/RévolutionLEEF HerzeleAntarsya Belgique, Bloco d’Esquerda, Die Linke. BO Brüssel ,SEL Belgio , Izquierda Unida – Belgica

écolo jComacÉtudiants de Gauche Actifs – EGA, ,…

Oproep van het platform “Samen met de Grieken” 

Griekenland is het concrete bewijs dat het soberheidsbeleid en de aantasting van de leefomstandigheden geen oplossing bieden. Zes jaar van budgettaire besparingen zonder voorgaande, van teruglopende investeringen in de openbare sector en een neergang van de lonen hebben het land in een chaos gebracht. De economie viel met 25% terug ten opzichte van 2010, de armoede explodeerde, de werkloosheid bedraagt nu 26%, één jongere op de twee heeft geen job, de openbare diensten en de gezondheidszorg werden ontmanteld …

Een koersverandering is absoluut noodzakelijk. Voortgaan op dezelfde weg kan de ongelijkheid en de werkloosheid in Griekenland alleen maar verergeren. En hetzelfde gevaar dreigt nu voor de andere landen van de Europese Unie (EU).

Er moet dus overal voorrang gegeven worden aan de tewerkstelling, aan de herlancering van de economische activiteit door overheidsinvesteringen en een herverdelingspolitiek.

Het is met die opdracht dat de Grieken een nieuwe regering verkozen hebben. Aan de EU, die deze democratische keuze niet wil respecteren, moeten we tonen dat we het Griekse volk onvoorwaardelijk steunen, en dat we ons verzetten tegen degenen die steeds dezelfde neoliberale recepten willen opleggen: steeds meer besparingen, meer werkloosheid, meer ongelijkheid. Griekenland kan slechts uit de schuldenspiraal ontsnappen door een nieuwe weg in te slaan, waarbij onder andere de corruptie en een onrechtvaardig, onaanvaardbaar belastingsysteem bestreden worden.

Griekenland heeft het recht om de collectieve arbeidsovereenkomsten en de arbeidswetgeving te herstellen die door de Trojka ontmanteld werden. Griekenland heeft het recht om dringende sociale maatregelen te treffen ter bestrijding van de armoede, en om de privatiseringen een halt toe te roepen. Griekenland heeft het recht om, net zoals alle andere Europese volkeren, een audit van de overheidsschuld te organiseren en de annulering van illegitieme schulden te eisen.

Tegenover de chantage van de neoliberale instellingen moeten we onze solidariteit betuigen met Griekenland, met de sociale bewegingen, de vakbonden en het antifascistische verzet, die aantonen hoe broodnodig progressieve alternatieven zijn in Europa.

JA, een andere weg is mogelijk, een weg die allen ten goede komt, die leidt tot economische vooruitgang en sociale rechtvaardigheid.