Lancement de la campagne don’t pay en Belgique

Bruxelles| 17-10-2022

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la pauvreté, les collectifs On Ne Paiera Pas et Wij Betalen Niet se sont joints au Front Rendre Visible l’Invisible pour une conférence de presse devant le siège de Engie Electrabel à Bruxelles. Ensemble, ces collectifs ont dénoncé le rôle de cette entreprise, et plus largement du marché privatisé de l’énergie.

Des représentant-es de Wij Betalen Niet et On Ne Paiera Pas ont annoncé le lancement d’une campagne nationale bilingue et décentralisée avec la mise en ligne du site Internet www.dont-pay.be. Cette campagne a deux objectifs :
– Faire baisser les prix des factures d’énergie
– Sortir le secteur de l’énergie des marchés privés

« Notre but n’est pas de pousser les personnes à ne pas payer et ainsi se mettre en danger, mais de nous organiser pour nous défendre collectivement face à ces factures impayables et injustifiables. Dans les faits nous sommes déjà des milliers à ne plus pouvoir payer, mais nous sommes isolé-es face à nos fournisseurs et aux huissiers, procès, frais, etc.. Ce problème de factures est collectif et pas individuel. » ont-ils expliqué.

Sur le site de la campagne www.dont-pay.be, on peut lire:

Nous appelons à nous compter et à rendre visible l’ampleur du problème, et par la même occasion à rendre visible notre force collective. Chaque personne qui s’ajoute au compteur est une personne de plus qui témoigne qu’elle ne peut plus payer ou qu’elle ne veut plus payer pour les profits scandaleux des actionnaires.

Nous appelons à nous défendre collectivement et à nous entraider. Contre les factures impayables, les compagnies d’énergie ou les huissiers, nous appelons à nous rassembler, à nous raconter nos situations, à nous informer, …

Nous appelons à nous mobiliser. Le but de cette campagne est aussi de servir de relai à toutes les initiatives, actions et mobilisations contre la hausse des factures.

La conférence de presse, qui se tenait dans l’espace public, s’est tenue malgré une évidente tentative d’intimidation et de dissuasion par la police, qui avait déployé un dispositif totalement disproportionné devant le siège de la multinationale et aux alentours.

Des personnes issues des villes de Liège, Hasselt, Bruges, Louvain et Bruxelles, où des habitant-es ont commencé à s’organiser, ont également témoigné de leurs situations et de leurs initiatives en cours. Elles ont annoncé de prochaines assemblées populaires: le 18 octobre à Bruges, le 21 à Gand, le 29 à Hasselt et le 6 novembre à Liège.

Des personnes ont également brûlé leurs factures dans un brasero pour signifier symboliquement leur refus de payer des factures littéralement impayables.

Le choix du lieu, le siège social d’Engie en Belgique, n’était pas un hasard: Engie c’est l’entreprise qui s’est accaparé une partie conséquente de la production et de la distribution d’énergie dans le pays. C’est le premier fournisseur d’énergie en Belgique. Or c’est aussi une entreprise privée, multinationale, cotée en bourse, qui promet des bénéfices à ses actionnaires quelles que que soient les circonstances. Engie a fait plus de 5 milliards de milliards d’euros de bénéfices rien que sur les six premiers mois de l’année, soit plus que sur toute l’année 2021. Autant de milliards qui nous prouvent que les prix pourraient être beaucoup plus bas.

www.dont-pay.be
https://www.facebook.com/wijbetalenniet/
https://www.facebook.com/dontpaybelgique/


Jérôme Peraya | Krasnyi Collective


Contact 

info@krasnyicollective.com / +32 497 43 54 89 / +32 485 93 37 56

 



Commander une photo / Order a picture

© 2022 Krasnyi Collective