SEMIRA, on n’oublie pas, on pardonne pas. 1998 – 2023 même constat, même combat

21.09 > 24.09 2023 /
DK – Rue du Danemark, 70b, 1060 Saint-Gilles

Durant ce weekend de commémoration, nous exposerons notre nouvelle série “Never Forget” préparée pour l’occasion. Afin que jamais nous n’oublions Semira et toutes celles et ceux qui luttent au quotidien pour les droits des personnes sans-papiers, entretenons la mémoire !

Un évènement de Niemand is illegaal . No one is illegal . Personne n’est illegal

22 septembre 1998. Semira Adamu, jeune femme nigériane de 20 ans, subit sa sixième tentative d’expulsion, à laquelle elle tente de résister encore, en chantant. Les 9 gendarmes qui l’ ”escortent” veulent alors la faire taire et décident d’appliquer la “technique du coussin”. Pendant 11 minutes, ils maintiennent sa tête enfoncée dans un coussin. Ils la tuent.
Semira Adamu était détenue au centre fermé 127bis, à Steenockerzeel, à côté des pistes d’atterrissage de l’aéroport de Zaventem. Elle était venue en Belgique pour échapper à un mariage forcé. Sa demande de protection avait été rejetée par l’État belge.
Des milliers d’autres personnes ont depuis été enfermées dans cette même prison qui ne dit pas son nom. D’autres “centres fermés” ont depuis été construits. Aujourd’hui, on en dénombre 6 en Belgique, et les gouvernements successifs prévoient d’en construire d’autres encore. Les expulsions se font à la chaîne : elles se comptent par milliers chaque année.
Si la technique du coussin a depuis été abolie, bien d’autres techniques d’entrave et de violences physiques et psychologiques sont toujours appliquées par les escortes policières. Les témoignages à ce sujet sont nombreux (voir  https://www.gettingthevoiceout.org/category/temoignages/…).

Rafles, arrestations, enfermement, précarisation, traque, répression, déportations… Les frontières tuent, le passé et le présent ne cessent de le démontrer : Semira il y a 25 ans, Mawda* il y a 5 ans, Tamazi** il y a quelques mois…

Du 21 au 24 septembre 2023, plusieurs événements auront lieu pour honorer la mémoire de Semira et témoigner de notre solidarité envers toutes les personnes exposées à la violence des frontières. Ces 4 jours mettront également en lumière les initiatives de lutte actuelles contre l’enfermement, les expulsions et la persécution des personnes migrantes et sans-papiers, et pour un monde sans frontières, pour la liberté de circulation et d’installation de tousxtes.

Il y a 25 ans, “ils ont tué une femme, pas son combat” !

*Mawda est morte d’une balle dans la tête tirée par un policier belge alors qu’elle et sa famille se trouvaient a bord d’une camionnette prise en chasse par la police sur la E42 dans le cadre des “opérations Médusa”.
**Le corps de Tamazi a été retrouvé sans vie dans des circonstances encore floues au centre fermé de Merksplas en février dernier. Tamazi menait une grève de la faim depuis plusieurs jours en protestation à son enfermement. Il avait été placé en cellule d’isolement.
Dans les cas de Mawda et de Tamazi, de même que pour Semira à l’époque, les autorités et leurs institutions complices mettent tout en oeuvre pour étouffer la réalité des faits et s’en déresponsabiliser.

Programme (précisions à venir) :
Les trois soirées auront lieu à Bruxelles, au DK (70b rue du Danemark, 1060 Saint-Gilles).

– Jeudi 21/09 : soirée organisée par le collectif Zone Neutre (table d’hôte, témoignages, poète, musique et rencontre entre collectifs).

– Vendredi 22/09 : “Palestinians in detention”, projection et discussion avec le comité des réfugiés palestiniens de Belgique, organisée par Samidoun. (La discussion aura lieu en anglais et sera traduite en français).

– Samedi 23/09 : Marche blanche “Justice pour Imad” à Seneffe (+ d’infos à venir) l’après-midi

Ensuite, au DK :
— 17h30 (?) : Atelier d’écriture de lettres aux personnes détenues
— 19h : Enregistrement et diffusion en live de “Lance-Pierre”, podcast du collectif Getting the Voice Out, sur le thème de la double peine
— 20h30 : Scène ouverte sur le thème du racisme d’État (inscriptions à 20h)
— xxh : Concert Achille et Tmoin

+ Tout au long des évènements, une exposition sur Semira Adamu par le collectif Krasnyi sera visible au DK

– Dimanche 24/09 : Manifestation en solidarité avec les personnes détenues en centre fermé (+ d’infos à venir)

En espérant vous y voir tousxtes nombreuxses !
Pour la libre circulation des individu.es et la fin des frontières !

© 2024 Krasnyi Collective