Stop à la guerre en Ukraine

Bruxelles| 26-02-2023

Plus de 3000 personnes ont battu le pavé bruxellois pour demander des solutions non-militaristes à la guerre en Ukraine.
Appel :
L’Europe pour la paix et la solidarité – Stop à la guerre en Ukraine !
Manifestation nationale – Bruxelles, 26 février 2023, Gare du Nord
La guerre en Ukraine a coûté trop de vies et entraîné trop de destruction. C’est la responsabilité et le devoir des États et des peuples de s’engager pour la désescalade et le soutien aux pourparlers. Pour le peuple ukrainien, mais aussi pour l’humanité et la planète qui ne peuvent endurer cette guerre plus longtemps. La guerre absorbe l’attention politique et les ressources vitales pour un avenir juste et durable.
. ’. ̀
Nous condamnons l’agression russe contre un pays souverain, qui constitue une grave violation de la Charte des Nations Unies. Bien que nous ayons de diverses analyses du conflit, les signataires se rejoignent pour appeler la Russie et l’Ukraine à observer un cessez-le-feu immédiat et à s’engager dans des pourparlers de paix. Nous sommes aux côtés de ceux qui rejettent la logique de la guerre, en Ukraine, en Russie et dans le monde entier.
. ́
Nous souhaitons exprimer notre solidarité avec le peuple ukrainien et tous ceux qui souffrent de la guerre. Nous condamnons la violence contre les civils et les crimes de guerre. Toute personne fuyant la guerre doit recevoir un accueil digne. Les objecteurs de conscience ont droit à l’asile.
. ́
Nous rejetons une politique basée sur la confrontation et la prolongation de la guerre. L’escalade continue de la logique de guerre, aussi depuis la Belgique et les pays européens, a des conséquences toujours plus désastreuses et potentiellement apocalyptiques. La guerre rappelle ainsi le risque toujours plus grand d’utilisation des armes nucléaires. Il est urgent d’interdire les armes nucléaires dans le monde entier.
Nous appelons à une politique de paix active. Tous les moyens diplomatiques doivent être déployés pour amorcer la désescalade et amener les parties belligérantes à un cessez-le-feu en vue de pourparlers menant à une paix juste et durable.
. ́ ́́
Nous voulons que reprenne le travail diplomatique pour bâtir un système de sécurité collective et indivisible. Nous appelons à une nouvelle architecture de sécurité fondée sur le principe que la sécurité ne peut être recherchée aux dépens des autres. Nous refusons l’instrumentalisation de la guerre pour l’augmentation considérable des budgets militaires, dans un monde déjà surarmé. Le désarmement doit redevenir l’objectif.
. , , ’
Nous sommes préoccupés par les conséquences sociales, économiques et environnementales de la guerre et des contre-mesures prises, qui expliquent en grande partie la crise énergétique et la hausse des factures d’énergie. Ce sont toujours la planète et les populations, en particulier les plus fragiles, qui paient le prix des guerres entretenues par nos dirigeants et l’industrie de l’armement. Au lieu d’augmenter les budgets militaires, il faut investir davantage dans la protection sociale, les services publics et la transition écologique.

Jérôme Peraya | Krasnyi Collective


Contact 

info@krasnyicollective.com / +32 497 43 54 89 / +32 485 93 37 56

 



© 2024 Krasnyi Collective