Zemmour, casse-toi, Paris n’est pas à toi !

Paris | 05-12-2021

Journée chaude à Paris : lutte contre le fascisme et le racisme

Dimanche dernier, deux manifestations ont eu lieu à Paris contre le candidat d’extrême-droite à la présidence française, Eric Zemmour.

La mobilisation est intervenue alors que Zemmour souhaitait initialement organiser une réunion au Zénith de la porte de La Vilette à Paris. Sous la pression de la mobilisation et de la protestation, le lieu a été changé pour le centre d’exposition de Villepinte, à vingt kilomètres de Paris. Cela n’a pas empêché le mouvement antifasciste de manifester là aussi contre Zemmour. Cependant, la police n’a pas permis aux gens de se rassembler. Malgré l’autorisation de la préfecture, le rassemblement près de la gare de Villepinte a été empêché par la force brute. Les manifestants ont été poursuivis, dispersés et isolés avant même d’avoir pu se rassembler. Cinquante personnes ont été arrêtées. Des journalistes ont également été intimidés, y compris notre photographe. La brutalité policière s’est accompagnée d’attaques contre les manifestants par un groupe de partisans de Zemmour.

Une deuxième manifestation a eu lieu à Barbes. 70 organisations ont appelé à ne pas laisser la rue à Zemmour et à l’extrême droite. Des milliers de personnes de différents horizons se sont rassemblées ici avec le même objectif. Tous ensemble, ils ont crié : « Zemmour, casse-toi, Paris n’est pas à toi ».

——————-

Warme dagen in Parijs: strijd tegen fascisme et racisme.

Afgelopen zondag hebben in Parijs twee betogingen plaatsgevonden tegen de Franse extreem-rechtse presidentskandidaat Eric Zemmour.

De mobilisatie kwam nadat Zemmour oorspronkelijk een bijeenkomst wilde organiseren in Zenith aan de porte de La Vilette in Parijs. Onder druk van mobilisatie en protest werd de locatie veranderd naar het expositiecentrum Villepinte, twintig kilometer buiten Parijs. Dit heeft de antifascistische beweging er niet van weerhouden om ook daar tegen Zemmour te demonstreren. De politie stond echter niet toe dat mensen zich verzamelden. Hoewel er een toelating was van de prefectuur werd de bijeenkomst in de buurt van het station van Villepinte met brute kracht verhinderd. Demonstranten werden, al voordat ze konden verzamelen achtervolgd, uiteengedreven en geïsoleerd. 50 tal mensen werden opgepakt. Ook werden journalisten geïntimideerd, waaronder ook onze fotograaf. De politiegeweld ging gepaard met aanvallen van de demonstranten door een groep aanhangers van Zemmour.

Een tweede demonstratie vond plaats in Barbes. 70 tal organisaties riepen op om de straten niet over te laten aan Zemmour en extreem-rechts. Duizenden mensen met verschillende achtergrond kwamen hier samen met eenzelfde doel. Allen samen riepen ze: « Zemmour, casse-toi, Paris n’est pas à toi ».

Ali Selvi | Krasnyi Collective


Contact 

info@krasnyicollective.com / +32 497 43 54 89 / +32 485 93 37 56

 



Commander une photo / Order a picture

© 2022 Krasnyi Collective